Mairie d'Arsac - 12 avenue Ligondras - 33460 ARSAC - 05 56 58 82 23 - 05 56 58 80 22 -
Le lundi de 14h30 à 18h - Du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 14h30 à 18h - Le samedi de 9h30 à 12h

Accueil > Eclairage public à Arsac

Eclairage public à Arsac

La commune s’est lancée depuis quelques années dans la rénovation de l’éclairage avec le changement de lampadaire type globe (lumière vers le ciel et énergivore), l’installation de régulateurs de puissance et l’implantation de lampadaires basse consommation avec leds dans les nouveaux lotissements.

 

Prochainement, le remplacement des armoires obsolètes va permettre de limiter les pannes répétées que nous avons subies cet hiver.

 

Il n’en reste pas moins que ces sources lumineuses engendrent une forte consommation d’énergie toutes les nuits, qui dans le contexte mondial de changement climatique et perte de la biodiversité, nécessite d’être réduite et maitrisée.

 

Pour information, l’éclairage public à Arsac c’est :

 

  • 700 luminaires soit 1 luminaire pour 5 habitants (la moyenne nationale est de  1 pour 11)
  • 16 postes (armoires) de commandes
  • 4403 heures d’éclairage par an soit 308000 kwh
  • 42000 € par an
  • une dépense en hausse chaque année avec une augmentation moyenne du coût du kwh de 7% par an.

L’économie annuelle envisagée dans le cadre d’une extinction de l’éclairage de 6 heures par nuit est de 150000 kwh soit 20000 € ainsi qu’un allongement de la durée de vie du matériel.

 

Retour vers le questionnaire

 

Quelques communes de la région déjà converties à l’extinction de l’éclairage public :

Mérignac, Pessac, Bègles, Eysines, le Taillan-Médoc, Saint Médard en Jalles, Blanquefort, …

 

L’absence d’éclairage n’augmente-t-il pas le sentiment d’insécurité ?

Les communes qui ont fait l’expérience constatent plutôt l’effet inverse. En effet, en France, les communes enregistrent une baisse des incivilités, comme les tags et le tapage nocturne. Pour les cambriolages il y en a très peu la nuit, ils se font le plus souvent en plein jour.

 

Qu’en est-il de la sécurité routière ?

Une limitation de l’éclairage pousse en réalité les automobilistes à plus de vigilance et donc à réduire leur vitesse.

 

https://www.nouvelle-aquitaine.fr/grands-projets/conseil-permanent-transition-energetique-climat-coptec.html#Enrichir-les-politiques-de-la-Region-avec-les-Ateliers-des-Solutions